27 mars 2018

Notre opinion sur le réaménagement du boulevard Saint-Joseph

Une démarche de consultation saluée par MOBI-O

Dans le cadre de la planification de la réfection du boulevard Saint-Joseph, la Ville de Gatineau a mené une consultation publique s’étalant sur plusieurs phases et s’inscrivant dans un processus participatif que MOBI-O salue. En effet, la Ville a recueilli le plus d’informations possible auprès des parties prenantes avant d’en arriver à une première proposition, notamment au travers de marches exploratoires, d’une séance d’idéation, de la considération des mémoires envoyés par plusieurs groupes et de la consultation en sous-groupe des organismes et regroupements intéressés. Cette démarche, inédite pour ce type de projets est donc grandement appréciée dans un contexte où la population gatinoise est de plus en plus préoccupée par les enjeux d’aménagement, de sécurité et de transport actif.

Des nombreux enjeux considérés dans la proposition préliminaire

À l’occasion de la dernière phase de consultation publique de la Ville de Gatineau, le concept d’aménagement proposé pour la réfection de l’axe a été présenté. MOBI-O souligne l’engagement de la Ville qui souhaite faire du boulevard un lieu de destination pour tous et tout au long de l’année, notamment par la sécurisation des déplacements des piétons, l’amélioration de la convivialité de l’axe et la valorisation commerciale. Ainsi, nous parlons d’avancées de trottoir, de reconfiguration d’intersections problématiques, de placottoirs urbains, de réduction du nombre de voies ou encore du retrait du stationnement sur rue de certains tronçons.

Toutes ces actions s’inscrivent dans la vision « Piétons avant tout » dont s’est dotée la Ville dans son plan de déplacement durable. Il s’agit là d’une belle concrétisation de cette vision et de la volonté de la Ville d’accorder plus de place aux piétons.

Parlons du sujet qui fâche

Nous ne pouvons cependant pas fermer les yeux sur les enjeux cyclistes, écartés du concept présenté. Il est évident que tant que le boulevard Saint-Joseph demeurera un axe de transit, la conciliation entre tous les usagers de la route (piétons, cyclistes, automobilistes, véhicules lourds et transport en commun) sera difficile et peu sécuritaire à la vue de l’emprise.

Plusieurs conseillers municipaux et le maire ont réagi à ce sujet, ce qui laisse à penser qu’il est toujours possible d’envisager un espace cyclable sur Saint-Joseph, notamment en renversant le paradigme visant à prioriser les véhicules motorisés. Nous rappelons que le concept présenté était encore préliminaire et que la Ville prévoit la présentation de son projet de réaménagement final dans les mois à venir. Le but de cette dernière consultation était donc bien de relever les derniers commentaires sur une proposition plus concrète et nous espérons que les réactions des citoyens et de la classe politique permettront au concept final de considérer de manière complète et intégrée l’ensemble des usagers de la route.

Nous avons bon espoir que la Ville de Gatineau parviendra à donner aux cyclistes la place qu’ils méritent et nous allons continuer à suivre ce dossier de près.

Des enjeux oubliés des débats ?

Au-delà du sujet cycliste qui fait rage auprès des médias et du public, MOBI-O souhaite souligner que d’autres enjeux doivent également prendre place dans la finalisation du concept d’aménagement.

Le rond-point des Allumettières est un aménagement écarté des scénarios alors qu’il représente un enjeu majeur pour l’axe et constitue actuellement une barrière entre les quartiers Saint-Jean-de-Bosco et WrightVille. Pour viser un réaménagement intégré du boulevard, il nous apparaît important que celui-ci soit considéré dans les processus de planification et que les parties prenantes concernées travaillent de concert pour développement une vision cohérente de l’axe.

Par ailleurs, pendant les travaux, que va-t-il se passer pour les résidents, les commerçants et les usagers de l’axe ? Il nous apparaît primordial pour la Ville de prévoir un plan d’aménagement temporaire pendant les travaux, qui considère tous les usagers de la route tout en assurant la visibilité des commerces. Bien que temporaires, les travaux auront des impacts considérables sur la vitalité de l’axe et il est important de bien planifier les accès et les aménagements temporaires.

Aussi, nous espérons que la Ville de Gatineau va poursuivre ses efforts en matière de consultation des parties prenantes et que des suivis auront lieu avec les divers groupes d’intérêt : associations de quartier, organismes en environnement, commerçants, usagers utilitaires de l’axe, Société de transport de l’Outaouais, MTMDET, etc.

Finalement, MOBI-O tient à souligner que le réaménagement d’un tel axe majeur pour le centre-ville du territoire de Gatineau ne peut avoir lieu sans l’implication concrète des organismes concernés. Il appartient à chacun d’entre nous de prendre part au débat et d’y laisser sa trace afin d’aboutir à une vision commune et intégrée.